Aller chez le psy ?

Vous vous sentez différent, décalé, l'esprit trop vif, la sensibilité exacerbée ? On vous a dit, ou vous le soupçonnez : vous "souffrez" de surefficience. Arrivé à l'âge adulte, voire à la maturité, et voilà que tout ce que vous pensiez relever de votre personnalité particulière, ou de votre névrose, pourrait se résumer à cela : un système nerveux qui fonctionne trop intensément, le cerveau en ébullition permanente, des sens exacerbés.

Les enfants et les adolescents surefficients commencent à être entendus et bien accompagnés mais les adultes ?

En plus d'avoir une pensée plus complexe, plus vive et développée que la moyenne, les adultes surefficients fonctionnent différemment dans de nombreux domaines. Des caractéristiques typiques sont l'hypersensibilité, l'hyperempathie, la lucidité, l'intolérance à l'injustice, une intuition développée, la recherche de sens, le besoin de comprendre les choses en profondeur.

Ces caractéristiques, en plus de créer un sentiment de décalage permanent et une anxiété chronique, peuvent générer une souffrance importante. Il est ainsi essentiel d'identifier le "problème", de donner un sens à toutes ces particularités pour qu'elles ne soient plus un obstacle mais qu'elles deviennent une force.

                                                                                                               * * *

Le Cabinet-Biand a, au fil des années, accompagné de nombreux adultes surefficients, tant pour du soutien ponctuel que pour des cures approfondies.

Le sentiment de décalage peut amener le patient surefficient ou le thérapeute qu’il consulte (et qui ne serait pas familiarisé avec la problématique), à suspecter des troubles du comportement et à diagnostiquer des pathologies, là où il ne s’agit que de comportements normaux pour des adultes surefficients. Le patient qui a tendance à traiter l'information plus vite que son thérapeute va rapidement se sentir incompris, s’ennuyer et ne pas poursuivre la démarche.

Or le coût psychique de la surefficience est élevé en énergie et peut parfois conduire à une grande détresse, une incapacité de trouver un équilibre et à s’épanouir dans la vie. Bien accompagnés toutefois, les patients surefficients peuvent parvenir à maîtriser leur anxiété, dompter les pensées obsédantes liées à leur hyper-fonctionnement cérébral ou apaiser leur douleur de n’être jamais vraiment entendu.

Le psychologue ou le psychanalyste, familier avec ce que vivent les adultes surefficients et avec leurs processus de développement personnel spécifiques, peut les aider à s’épanouir et à donner du sens à leurs tensions intérieures. Il peut aider le patient à identifier son fonctionnement, les impacts de ce dernier dans sa vie, et démêler ce qui est dû à ses particularités, de ce qui peut se relier à des traumatismes anciens ou d’autres difficultés de son histoire.